Assemblée Générale de AJIR france et Rencontre Nationale de 40 associations de Harkis; septembre 2021. A Riom

Les 11 et 12 septembre dernier s'est déroulé, à Riom dans le Puy de Dôme et à côté de Clermont Ferrand, l'assemblée générale de AJIR-France suivie par la rencontre de 4 associations de Harkis venues des différentes régions de France.

 

A l'issue de ces deux journées de travail studieux, dans un climat apaisé et respectueux des sensibilités des un et des autres et où toutes celles et tous ceux qui ont souhaité s'exprimer ont pu le faire librement, une synthèse a été faite par Mohand Hamoumou, président d'AJIR. Synthèse qui reprend l'essentiel des échanges qui ont lieu ainsi que les principales revendications exprimées...

Cette synthèse a été reprise sous forme de lettre ouverte (à lire ici) adressée au Président de la République avec la signature des 40 associations participantes.

 

Vidéo résumée des travaux de ces deux journées :

Association Justice Information Réparation pour les Harkis

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Toutes et tous à l'écoute : Le Président d'AJIR sur France Culture

20/11/2022

Toutes et tous à l'écoute : Le Président d'AJIR sur France Culture

Hafida Berhali  est professeure agrégée de droit public à l’université de Grenoble et membre de la commission nationale indépendante pour la réparation des préjudices subis par les Harkis. Elle est l’auteur d’ouvrages et articles sur la responsabilité de la puissance publique notamment dans les dossiers de « préjudices de l’Histoire)

 

 

 

 

Mohand Hamoumou est docteur en sociologie, professeur à Lyon puis Grenoble. Il est membre du conseil scientifique du Mémorial de Rivesaltes et auteur d’ouvrages et articles sur l’histoire des Harkis. Président d’AJIR pour les Harkis (Association Justice Information Réparation) il milite depuis des décennies pour que l’Etat reconnaisse l’abandon des Harkis et s’engage dans la voie de la réparation de ses conséquences.

 

 

Les 2 invités auront une heure pour débattre de la question de la réparation due aux Harkis.

 

Une occasion, on l’espère, de mieux faire comprendre l’histoire complexe des Harkis, de rappeler la multiplicité des préjudices subis, d’éclairer les attentes en termes de réparation et de questionner les réponses des gouvernements successifs.

 

Une heure, cela laisse le temps d’expliquer. Donc une émission à ne pas rater.

 

Informez  vos amis. Diffuser par mail. Partagez svp sur vos pages Facebook.

Et si on s'occupait de nos affaires ! Soyons acteurs pour modifier la loi ...

31/10/2022

Et si on s'occupait de nos affaires ! Soyons acteurs pour modifier la loi ...

La loi du 23 février 2022 (voir ici) instaure un droit à réparation pour toutes les personnes, parents et enfants qui ont été « hébergés dans des structures de toute nature où ils ont été soumis à des conditions de vie particulièrement précaires ainsi qu'à des privations et à des atteintes aux libertés individuelles qui ont été source d'exclusion, de souffrances et de traumatismes durables ».

La liste de ces structures a été fixée par décret (voir liste jointe/ lien). Il s’agit principalement des camps et hameaux de forestage. Mais des lieux, plus temporaires, plus petits ou plus singuliers ne figurent pas sur la liste.

Conscient de ces possibles oublis,  la loi a institué  auprès du Premier ministre une commission nationale indépendante de reconnaissance et de réparation des préjudices subis par les harkis. Parmi ses missions elle peut «  proposer des évolutions de la liste ».

Evidemment les membres de la commission ne peuvent pas connaître tous les lieux de transit des anciens supplétifs. Il appartient donc aux personnes qui ont vécu ou dont les parents ont vécu dans ces lieux qui ne figurent pas sur la liste de les signaler.

Nous demandons à tous nos adhérents, nos amis, nos lecteurs de nous signaler des lieux oubliés dont ils ont connaissance. C’est très important car les personnes qui sont passées par ces structures pourront ainsi demander réparation.

Envoyer nous vos informations:(adresse du lieu, commune, dates et durée durant lesquelles ce lieu a hébergé des harkis  ou autres supplétifs, nom de certaines familles passées par ce lieu, etc . Plus vous aurez des informations plus ce sera facile de le rajouter sur la liste donnant droit à réparation.

Nos délégués départementaux prendront contact avec vous si vous le souhaitez et essayeront de compléter les infos avec des archives communales ou de la presse locale.

Ensuite nous transmettrons à la commission avec un argumentaire.

Envoyer vos infos et propositions à : ajirfrancecontact@gmail.com

Un rapport du CES ... toujours d'actualité ?

31/10/2022

Un rapport du CES ... toujours d'actualité ?

Bien sûr, d’autres lois ont été votées après 2007 notamment celle de 2015 puis celle du 23 février 2022. Mais le rapport d’Hafida Chabi (a lire ici), bien documenté et bien écrit éclaire la gestion sociale de cette composante de la Nation française que forment les anciens supplétifs et leurs familles.

 

Ce rapport infirme l’idée que rien n’a été fait. Des aides ont été versées, sous forme de capital ou de rentes ou d’aides diverses : accession à la propriété, travaux, formation, aide à l’emploi, etc. Mais ce rapport confirme aussi, que jusqu’en 2007 (date du rapport) et en réalité jusqu’à la loi du 23 février 2022, on est resté dans une logique d’aide sociale ou de reconnaissance et non de réparation de préjudices.

 

Un rapport dont la lecture est très instructive pour comprendre par exemple la création puis l’évolution du mécanisme de rente et allocation viagères. Il apporte aussi des éléments historiques et sociologiques intéressants pour le grand public.

 

Hafida CHABI était présente à Amiens pour l’AG d’AJIR où elle a dédicacé son ouvrage autobiographique paru en juillet 2022 aux éditions Atlantis : un combat tranquille (voir photo ci-dessus)

 

AJIR est heureux de compter Hafida Chabi dans son nouveau conseil national en qualité de Vice-Présidente.

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué : Hommage au Général Meyer - 10 juin 2023 Villefort/ Mende (Lozère)

18/10/2022

Communiqué : Hommage au Général Meyer - 10 juin 2023 Villefort/ Mende (Lozère)

Cet évènement, programmé initialement pour le 22 octobre 2022 (anniversaire de la naissance du général Meyer), a  été reporté pour des contraintes indépendantes de notre volonté. L'hommage à la mémoire du Général François Meyer sera organisé pour le premier anniversaire de son décès (le 10 juin 2023). Le Général Meyer était Président d'Honneur d'AJIR.

 

AJIR Lozère et les familles de la SAS Boualam rendront hommage au Général Meyer, en Lozère où ont été accueillis de nombreuses familles qu’il a rapatriées. En présence de nombreuses personnalités et amis de François Meyer.

 

Les modalités de participation à cette cérémonie vous seront communiquées ultérieurement…

Un passé colonial à la table centrale

15/09/2022

Un passé colonial à la table centrale
Par derrière, il est allé trouver un membre du bureau 
" Et dis, pourquoi c'est lui le président?". 
Et l'autre de répondre aussitôt
- Parce que c'est un passionné et qu'il est le seul à pouvoir rassembler autant d'intervenants pour une même cause. C'est le plus connu, il essaie de partager un réseau et il est capable. Pourquoi t'a-t'il déjà arnaqué ? T'a-t'il déjà fait une crasse ?
- Non, jamais ...
- Alors pourquoi cette question ? Tu n'avais qu'à être là le jour de la réunion, au moment de la création. Tu te serais présenté comme président. Et pourquoi n'es-tu pas venu ? Tu étais pourtant invité à t'asseoir à la table centrale comme tous les autres ...
- Parce que cela ne m’intéresse pas ...
- Alors si cela ne t’intéresse pas tu vois bien qu'on ne peut pas te confier une telle mission ... Alors arrête de détruire, de diviser. On essaie de construire une unité. Un rapport de force politique pour pouvoir exister. On ne te demande pas de voter pour untel ou untel . On s'en fiche. Chacun est libre de ses opinions. On travaille sur le devoir de mémoire ...
- Oui mais lui  cherche à être ministre
- Et alors, il cherche à être ministre ? Combien il y a de ministres en France. 30 ministres et tu n'es jaloux que de lui. Pourquoi ? Parce que c'est un des tiens. Un fils de harkis qui te ressemble ...
- Chut, ne dis pas ça, tu fais du communautarisme...
- Pardon. Qui ne fait pas de communautarisme ? Tout le monde en fait. Les affinités, c'est du communautarisme... Les amis aussi. Les partis politiques également. L'entre soi aussi. Ce sont des communautés de vie avec à l’intérieur des concessions. On ne peut pas reprocher à un père, à diplôme égal et à compétence égale, de choisir en premier son fils. S'il ne le faisait pas on dirait de lui que c'est un père indigne. Dis, s'il te plait, sors de tous tes complexes. Je sais, la France t'a fait mal et comme tout français d'origine algérienne  tu  vis  encore avec la peur au ventre.  Mais avançons, construisons, soyons des bâtisseurs pour arriver à être des français à part entière et non pas des français entièrement à part. Soyons nobles, dignes devant cette fierté d’être soi et dans ce malheur de n’être jamais l'autre. Soulage ta conscience. Ne culpabilise plus d'avoir été autant colonisé depuis tant de siècle, ce n'est pas toi le coupable en vrai. Au contraire, tu as été la victime d'une guerre fratricide. La guerre d’Algérie. Et comme dans tous les malheurs, tous les hommes se regroupent toujours"... Ils sont si fragiles...
Yakoub Abdellatif (septembre 2022)

AJIR : Association Justice Information Réparation, pour les Harkis. Contact : ajirfrancecontact@gmail.com  Association loi 1901 - tout don  à l'association est éligible aux réductions d'impôts