Vous souhaitez faire un don pour l'association ?

cliquez ici

Assemblée Générale de AJIR france et Rencontre Nationale de 40 associations de Harkis; septembre 2021. A Riom

Les 11 et 12 septembre dernier s'est déroulé, à Riom dans le Puy de Dôme et à côté de Clermont Ferrand, l'assemblée générale de AJIR-France suivie par la rencontre de 4 associations de Harkis venues des différentes régions de France.

 

A l'issue de ces deux journées de travail studieux, dans un climat apaisé et respectueux des sensibilités des un et des autres et où toutes celles et tous ceux qui ont souhaité s'exprimer ont pu le faire librement, une synthèse a été faite par Mohand Hamoumou, président d'AJIR. Synthèse qui reprend l'essentiel des échanges qui ont lieu ainsi que les principales revendications exprimées...

Cette synthèse a été reprise sous forme de lettre ouverte (à lire ici) adressée au Président de la République avec la signature des 40 associations participantes.

 

Vidéo résumée des travaux de ces deux journées :

Association Justice Information Réparation pour les Harkis

Actualités

Intervention de D. SCHNAPPER au Senat le 3 mars 2023

10/03/2023

Intervention de D. SCHNAPPER au Senat le 3 mars 2023

Dominique Schnapper, sociologue et politologue, connaît bien l’histoire des Harkis. Elle a livré une belle analyse de ce qu’une démocratie devrait faire pour réparer ses fautes. 

Dominique Schnapper, avec sa clarté et sa hauteur de vue habituelles, nous a offert un bel exposé. Elle a rappelé qu’en 1999, AJIR avait déjà organisé un colloque au Sénat avec André Wormser et qu’alors « les harkis demandaient avant tout la justice et la vérité. Ils avaient été les victimes de ce que j’avais appelé un piège historique » pris entre « le pouvoir français qui entendait oublier les « événements » et le pouvoir algérien qui commençait le processus de mythification du combat », début de la « rente mémorielle ». 

 

Elle a rappelé la cécité des militants de gauche sur les massacres par le Fln qu’ils avaient soutenu comme d’autre part la tentation de la droite de refouler l’histoire des harkis dont l’abandon et le sort indigne des réfugiés gênaient « la mythologie du héros du 18 juin ».

 

En politologue avertie, elle a éclairé le « rapport à la vérité qui distingue radicalement les démocraties des régimes totalitaires » et s’est interrogée sur les formes que peut prendre aujourd’hui la réparation pour des victimes pour la plupart disparues, rappelant l’importance de « reconnaître la vérité » et du besoin de faire vivre la mémoire des harkis « et celle de leurs descendants qui ont été élevés dans le traumatisme et le silence des pères ». 

 

Réparer c’est selon elle « assurer une vie décente » aux anciens mais aussi « agir pour redonner la considération et l’estime à ceux qui ont été les victimes de ce piège historique, à faire de cette mémoire un instrument de vie ». 

 

Nous vous invitons à découvrir ce très beau texte dans son intégralité ici

AJIR : Association Justice Information Réparation, pour les Harkis. Contact : ajirfrancecontact@gmail.com  Association loi 1901 - tout don  à l'association est éligible aux réductions d'impôts

Actualités :