Vous souhaitez faire un don pour l'association ?

cliquez ici

Assemblée Générale de AJIR france et Rencontre Nationale de 40 associations de Harkis; septembre 2021. A Riom

Les 11 et 12 septembre dernier s'est déroulé, à Riom dans le Puy de Dôme et à côté de Clermont Ferrand, l'assemblée générale de AJIR-France suivie par la rencontre de 4 associations de Harkis venues des différentes régions de France.

 

A l'issue de ces deux journées de travail studieux, dans un climat apaisé et respectueux des sensibilités des un et des autres et où toutes celles et tous ceux qui ont souhaité s'exprimer ont pu le faire librement, une synthèse a été faite par Mohand Hamoumou, président d'AJIR. Synthèse qui reprend l'essentiel des échanges qui ont lieu ainsi que les principales revendications exprimées...

Cette synthèse a été reprise sous forme de lettre ouverte (à lire ici) adressée au Président de la République avec la signature des 40 associations participantes.

 

Vidéo résumée des travaux de ces deux journées :

Association Justice Information Réparation pour les Harkis

Actualités

Et si on s'occupait de nos affaires ! Soyons acteurs pour modifier la loi ...

31/10/2022

Et si on s'occupait de nos affaires ! Soyons acteurs pour modifier la loi ...

La loi du 23 février 2022 reconnaît la responsabilité de l’Etat français dans l'indignité des conditions de vie en métropole des supplétifs qui purent s’y réfugier après les accords d’Evian en mars 1962.

La loi du 23 février 2022 (voir ici) instaure un droit à réparation pour toutes les personnes, parents et enfants qui ont été « hébergés dans des structures de toute nature où ils ont été soumis à des conditions de vie particulièrement précaires ainsi qu'à des privations et à des atteintes aux libertés individuelles qui ont été source d'exclusion, de souffrances et de traumatismes durables ».

La liste de ces structures a été fixée par décret (voir liste jointe/ lien). Il s’agit principalement des camps et hameaux de forestage. Mais des lieux, plus temporaires, plus petits ou plus singuliers ne figurent pas sur la liste.

Conscient de ces possibles oublis,  la loi a institué  auprès du Premier ministre une commission nationale indépendante de reconnaissance et de réparation des préjudices subis par les harkis. Parmi ses missions elle peut «  proposer des évolutions de la liste ».

Evidemment les membres de la commission ne peuvent pas connaître tous les lieux de transit des anciens supplétifs. Il appartient donc aux personnes qui ont vécu ou dont les parents ont vécu dans ces lieux qui ne figurent pas sur la liste de les signaler.

Nous demandons à tous nos adhérents, nos amis, nos lecteurs de nous signaler des lieux oubliés dont ils ont connaissance. C’est très important car les personnes qui sont passées par ces structures pourront ainsi demander réparation.

Envoyer nous vos informations:(adresse du lieu, commune, dates et durée durant lesquelles ce lieu a hébergé des harkis  ou autres supplétifs, nom de certaines familles passées par ce lieu, etc . Plus vous aurez des informations plus ce sera facile de le rajouter sur la liste donnant droit à réparation.

Nos délégués départementaux prendront contact avec vous si vous le souhaitez et essayeront de compléter les infos avec des archives communales ou de la presse locale.

Ensuite nous transmettrons à la commission avec un argumentaire.

Envoyer vos infos et propositions à : ajirfrancecontact@gmail.com

AJIR : Association Justice Information Réparation, pour les Harkis. Contact : ajirfrancecontact@gmail.com  Association loi 1901 - tout don  à l'association est éligible aux réductions d'impôts

Actualités :