Assemblée Générale de AJIR france et Rencontre Nationale de 40 associations de Harkis; septembre 2021. A Riom

Les 11 et 12 septembre dernier s'est déroulé, à Riom dans le Puy de Dôme et à côté de Clermont Ferrand, l'assemblée générale de AJIR-France suivie par la rencontre de 4 associations de Harkis venues des différentes régions de France.

 

A l'issue de ces deux journées de travail studieux, dans un climat apaisé et respectueux des sensibilités des un et des autres et où toutes celles et tous ceux qui ont souhaité s'exprimer ont pu le faire librement, une synthèse a été faite par Mohand Hamoumou, président d'AJIR. Synthèse qui reprend l'essentiel des échanges qui ont lieu ainsi que les principales revendications exprimées...

Cette synthèse a été reprise sous forme de lettre ouverte (à lire ici) adressée au Président de la République avec la signature des 40 associations participantes.

 

Vidéo résumée des travaux de ces deux journées :

Association Justice Information Réparation pour les Harkis

Journée du 3 mars 2023 au Senat - Suite

08/03/2023

Journée du 3 mars 2023 au Senat - Suite

Lors de la journée d'études organisée au Sénat par AJIR avec le "Comment réparer l'irréparable?", plusieurs  personnalités et parlementaires sont intervenus... Le sénateur Somon a parrainé cette journée et nous reprenons ci-dessous ses principales déclarations lors de son discours d'accueil.

En ouverture de cette journée au Palais du Luxembourg, Laurent Somon, Sénateur de la Somme, a souhaité la bienvenue aux participants dans ce lieu symbolique de la République. Des familles d’anciens Harkis ont été hébergées dans des conditions honteuses à la citadelle de Doullens, près d’Amiens, dans le département de la Somme dont il fût président du conseil général puis sénateur, d’où son intérêt pour le sujet et son parrainage de cet événement du 3 mars au Sénat. François Ruffin est aussi de ce département et était présent. Nous reviendrons sur son intervention.


Le sénateur Somon nous a dit s’être abstenu l’an dernier lors du vote de la loi. Il n’a pas voté contre car il reconnaît qu’elle marque une étape importante de reconnaissance et réparation dans le prolongement de l’action du Président Jacques Chirac en 2001. Il souligne aussi l’importance de la commission nationale indépendante, présidée par Jean Marie Bockel, qui a le pouvoir de proposer des compléments et des améliorations à la loi.


 Mais il n’a pas voté pour cette loi du 23 février 2022 car selon lui « elle est incomplète et ne va pas assez loin ». Il a rappelé d’ailleurs que même ses collègues qui ont voté la loi ont exprimé « qu’elle ne pouvait pas être un solde de toute compte », que ce n’était qu’un pas supplémentaire vers la réparation légitime de préjudices subis. 


Il se réjouit de parrainer cette journée qui, grâce aux éminents experts invités, contribuera selon lui à éclairer les parlementaires pour les aider à faire évoluer la loi. C’est bien un des objectifs d’AJIR ! 

 

 

 


(Son intervention filmée sera prochainement en ligne sur ce site)

 

AJIR : Association Justice Information Réparation, pour les Harkis. Contact : ajirfrancecontact@gmail.com  Association loi 1901 - tout don  à l'association est éligible aux réductions d'impôts