AJIR : Association Justice Information Réparation, pour les Harkis. Contact : ajirfrancecontact@gmail.com  Association loi 1901 - tout don  à l'association est éligible aux réductions d'impôts

Association Justice Information Réparation pour les Harkis

Rapport Stora : rejeté mais pas enterré !

06/03/2021

Rapport Stora : rejeté mais pas enterré !

Le rapport Stora semblait mort et enterré. En France comme en Algérie il a été violemment critiqué, par de nombreux  journalistes, universitaires et associations. AJIR a dénoncé le silence choquant sur la tragédie des harkis et sa vision partisane.  

Le rapport Stora semblait mort et enterré. En France comme en Algérie il a été  copieusement et violemment critiqué, par de nombreux  journalistes, universitaires et associations.  AJIR a dénoncé le silence choquant sur la tragédie des harkis et sa vision partisane.  L’intention du commanditaire était louable en théorie : qui peut être contre la volonté d’apaiser et réconcilier par un discours de vérité ? Mais en pratique le choix d’une seule personne et  de plus connue pour ses engagements politiques ne pouvait que condamner cette initiative à un  échec. On voit mal en effet aujourd’hui comment l’Algérie accepterait une commission franco-algérienne. Ni comment les différentes populations concernées (Pieds noirs, Harkis, appelés, …) feraient confiance à une commission choisie et présidée par Stora.

 

Pourtant ce rapport tente de survivre sous forme d'un livre. Et grâce à son réseau de journalistes (Benjamin Stora a lui-même animé des émissions à la radio) l'auteur peut défendre son rapport ou faire la promo commerciale de son livre sur les plateaux, sans contradicteur et avec des journalistes acquis à sa cause. Ce qui du reste  pose un vrai problème : il est inadmissible que les radios et télévisions n’invitent pas à s’exprimer des personnes  ne partageant pas les recommandations de Stora et surtout ses oublis  ! AJIR a saisi le CSA  et les  responsables de chaînes publiques en ce sens et invite les  associations ou personnalités qui partagent notre indignation  à écrire elles aussi. Dans une démocratie, il faut des débats contradictoires.

 

.

Information Débat : Guerre d'Algérie "réconcilier les mémoires ?"